visiteur    Bienvenue à Maxou L'ours ! Visiteurs connectés : 0 La page Facebook du site   Le twitter du site   Syndiquer tout le site
Le cadavre exquis boira le vin nouveau

Accueil > Archives > J’appelle un ami

Note des lecteurs

J’appelle un ami

Yan

Texte lancé le 9 mai 2008 & terminé le 3 octobre 2008

Jean-Pierre avait tout préparé : ses questions, sa cravate et son verre d’eau.
Le candidat hésitait car nul doute qu’une réponse erronée attiserait la risée de ses collègues de travail, lundi matin.


C’était si simple chez lui...
Mais devant ces caméras, ce public qui peut-être voulait sa peau et ne l’aiderait pas...
Cette question redoutable, pourtant courte, là sur son écran était :

.../...



de quelle couleur était le cheval "blanc" d’henri IV -
Bleu - Rouge - vert - blanc -

ça ne pouvait pas être aussi simple ! réflexion... les yeux s’égarent..les mains se tordent ... où est le piège ?



Un cheval bleu ? non c’est un...Chabal à la crinière mordorée...
Un appel à un ami fera peut être la différence... ? Utiliser un jokey...euh...un joker... est-ce bien le moment ? dans 17 questions, il aura le million....Un coup d’oeil dans le public ne lui servira pas : JP veille à son intégrité...

JP reprend une grande lampée d’eau avant d’annoncer un couloir de publicité : .../...



Alors que le télespectateur, bien campé dans son fauteuil prépare son caddie du lendemain grâce à tous ces publicitaires surdoués pour le faire craquer .... comment se comporte notre candidat ! Supputons ...
il boit lui aussi pour dénouer sa gorge asséchée ... il .../...



ronge ses ongles et finirait bien ceux de Jean-Pierre, mais non après tout ce n’est pas son ami.
Quel ami a-t-il au fait ? C’est un peu tard pour se poser la question...
Peut-être faire appel à ce peintre en bâtiment qui lui a refait les volets, il s’y connait en couleur ?
Quel idiot, il n’est pas dans la liste !
Le candidat continuait son auto-grignotage quand

.../...



soudain...il avala un ongle ! Son visage devint rouge, ses yeux sortirent de ses orbites et néanmoins, il masqua une toux qui aurait fait des ravages devant les caméras.
JP en bon professionel vit que quelque chose n’allait pas. Il lui proposa d’appeler un ami pour qu’il vienne lui taper dans le dos.
Mais c’était peine perdue : un ongle fiché dans la gorge, ne nécessitait pas l’avis du public mais d’un dentiste.



déglutir, vite, vite ! avant que cette satanée pub ne quitte les écrans et que la caméra ne fasse un gros plan sur notre pauvre candidat qui a perdu la moitié de ses moyens physiques et intellectuels ...il convient de recentrer tout cela - JP s’évertue à rassurer cet homme qui lui fait face .../...



"il aurait dû aller chez Lagaff" pense JP...
La page de pub est terminée, JP tout transpirant annonce que le candidat réfléchit toujours quand :
tout à coup, le candidat (dégagé après 6 verres d’eau) s’écrit "pardon j’ai eu un blanc !"
Vous dites ? répétez un un un...



une absence , si vous préférez J.P. ... ah ! bon - mais revenons à nos moutons ... ah !oui ; blancs aussi persiste le candidat ...



JP gardera t’il son calme ? oui , c’est un pro, il a dû en voir des phénomènes ! alors ce cheval blanc ... sa couleur ... il faudra me dire "c’est mon dernier mot " ... lorsque vous aurez choisi une réponse ...



Le candidat face aux caméras de JP perdait tous ses moyens. C’est qu’il venait de passer une nuit blanche, excité à blanc par sa jeune épouse qui n’était plus une oie blanche depuis fort longtemps. Cette nuit serait forcément à marquer d’une pierre blanche, se disait-il.

Mais toute situation a son ombre, et maintenant sur le plateau télévisé, blanc comme un linge, il était convaincu qu’il allait faire chou blanc.
Mais bon sang. de quelle couleur pouvait bien être ce satané cheval blanc ?



JP, l’ oreille droite en chou fleur à cause de l’oreillette hurlante, oui, il faut en finir. "TU l’appelles ton ami oui ! Heu, vous prenez un joker ?" Le candidat n’en peut plus, trop mal aux tibias, JP y va un peu fort, c’est un costaud, "oui, JP, j’appelle un ami". JP "qui est cet ami ?"...



ben des amis j’en ai pas trop, est-ce que vous pourriez m’aider JP , peut-être un proche de Laurent Blanc ...



Bon on la "SWIFFE" cette question, elle est trop difficile !



Vous êtes bien sûr, vous voulez "swiffer " ? un blanc ... alors répète JP, on passe à la question suivante ?



Dépité, le candidat... il est dépité, et presque vert de rage.
La question suivante, il le savait, allait être encore plus compliquée.
Enfin... les dés étaient jetés... Il avait traversé la France entière pour participer à cette émission. Il n’allait pas craquer maintenant.

Oui, JP, on passe à la question suivante
... Et elle tomba... Il flairait le piège, mais n’arrivait pas à bien le situer :

JP : "qui a effectué les 12 travaux d’Hercule ?"... avec ce choix qui valse devant ses yeux : Platon, Hercule, la femme de ménage, le gardien du phare...



Là, c’était le pompon ! Encore une question d’histoire ! Lui qui était incollable sur les cartes Pokemon, il avait vraiment tiré la mauvaise carte, pour le coup !

Un silence lourd et oppressant envahi la salle...

Alors que JP, avec distinction, d’un élégant revers de manche envoya valser dans les airs un ongle accroché à son costume, il se retourna vers le public :
Un candidat potentiel en attente de sélection pleurait...sa première impression fut que cette pression insoutenable l’abattait...mais à mieux y regarder, il semblait avoir quelque chose dans l’oeil...

Le candidat avait épuisé son switch et n’avait toujours pas atteint le premier palier... Quelle honte ! Il se dit "là, il faut que je me lance... les 12 travaux...c’est dans Astérix...



astérisque, je n’en vois pas dans la phrase s’étonne J.P. ...de plus en plus circonspect ... c’est pas possible, c’est une cabale ...

qui pourrait m’en vouloir au point de saboter mon émission ...



(je crois qu’il faut virer le candidat)



Bon reprenons-nous , avez-vous une solution : 12 travaux , Hercule,
procédez par élimination ... (avant que l’on ne pense à la vôtre) ...



Cher candidat, on me dit que votre temps est écoulé ... il faut une réponse ... et lui de penser :" voyons : Hercule, le chat de la femme de ménage qui travaille pour le gardien du phare qui lit Platon dans le texte avec philosophie ..."



J.P. la pression est trop importante, je vais arrêter là ! je pars avec les 500 euros, ma femme sera si contente, nous avions programmé un week-end en Grèce, elle est raide dingue de mythologie ...

C’en est trop , J.P. rend les armes et décide de laisser partir le candidat.



OUF ce n’est pas trop tôt !!!


En savoir + sur l'auteur principal : Yan

23 participations

Vous avez apprécié cette histoire ? Notez-là de 1 à 5 !
Mes autres sites web